• - Séjour à CAMBRILS

    Récit partiel et partial (forcément) d’un séjour à Cambrils, en Espagne (Olé !)

    - Séjour à CAMBRILS  

    - Séjour à CAMBRILS  

    - Séjour à CAMBRILS

     

    Des chiffres, tout d’abord :

    • Grésy-Cambrils, 830 km quand même ! L’autoroute presque tout le long, un atout important pour les conducteurs.

    • 25 participants de Grésy dont 17 « roulants ».

    • 6 jours pleins là-bas, dont 5 consacrés au vélo.

    • 115 cyclos en tout, réunis dans l’appart-hôtel Olimar II, arrivés de tous horizons de France, la majorité venus en club, d’autres « en individuel ».

    • Des accompagnatrices/teurs en nombre incertain. D’accord, je n’ai pas de chiffre, mais je ne vais quand même pas les « zapper ». Ils ont bien participé à l’ambiance générale  !

    Le vélo

    Pour les balades à vélo, une organisation « tip top ».

    - Séjour à CAMBRILS  

    des départs  par  vagues....

    Mieux, on ne pouvait pas rêver sauf dans une utopie. ( je mettrai juste un petit bémol au sujet des parcours qui ne nous étaient jamais communiqués en détail, dommage. AP)

    Des parcours pour tous les goûts et niveaux, de 55 km (ah, oui, encore un chiffre) avec 550 mètres de dénivelée jusqu’à 145 km avec 2400 mètres à grimper. Entre 8 et 9 groupes selon les jours avec possibilité de passer de l’un à l’autre au gré de la forme et des appétits. Des routes variées : beaucoup de routes de montagne,

    - Séjour à CAMBRILS  

    au revêtement bon voire très bon, bordées d’orangers, d’oliviers, de noisetiers (pour la fabrication du Nutella ), de brocolis, de haricots… avec des villages plus ou moins gros, parfois bien isolés et même, abandonnés...

    - Séjour à CAMBRILS  

    - Séjour à CAMBRILS  

    - Séjour à CAMBRILS  

    village  totalement abandonné mais en parfait état ....!!!

    des cols plus ou moins longs ou difficiles selon les parcours choisis ;

    - Séjour à CAMBRILS  

    - Séjour à CAMBRILS  

    - Séjour à CAMBRILS  

    - Séjour à CAMBRILS  

    - Séjour à CAMBRILS  

    On a roulé avec les  BASQUES

    des voitures, peu nombreuses qui ne nous ont pas gênés et des conducteurs espagnols généralement respectueux (prenons de la graine en France) ; quelques routes d’accès à la montagne plus larges mais très bien goudronnées.

    Des capitaines de route bénévoles, Français, connaissant bien la région, attentifs, posés, discrets mais efficaces, dirigés par Jonathan, organisateur calme et apaisant.

    - Séjour à CAMBRILS

    Nous avons été gâtés par des conditions météo fort agréables. Peu de vent dans cette région où il souffle généralement pas mal (voir les éoliennes nombreuses). Du soleil, mais des températures bien agréables.

    Un petit mot à propos des cyclos du club :

    - Séjour à CAMBRILS  

     

    Pierre F. 

    - Séjour à CAMBRILS

    et Jean M.

    - Séjour à CAMBRILS

    cavalaient en tête de leur groupe, toujours de bonne humeur. Pierre « n’accélère que s’il est provoqué » (sic), mais ô mystère ! si personne ne le provoque, il accélère quand même.

    Martine P.

    - Séjour à CAMBRILS

    et Josette V.

    - Séjour à CAMBRILS

    ont trouvé un groupe de filles sympas et ont refusé catégoriquement la présence, dans leur groupe, de cyclos hommes de Grésy. Allez savoir pourquoi ! Elles se sont inscrites sans faiblir sur de longs parcours.

    Pas de « massenades » pour Michel M.

    - Séjour à CAMBRILS

    sauf le dernier jour. Une propension à chercher et trouver les pâtisseries… on ne renie pas son métier.

    Sylvie B.

    - Séjour à CAMBRILS

    Jean-Claude B.

    - Séjour à CAMBRILS

    Gérard C.

    - Séjour à CAMBRILS

    et Jacqueline R.

    - Séjour à CAMBRILS

    roulent parfois de conserve et savourent ces balades.

    Gérard G.

    - Séjour à CAMBRILS

    toujours au top, enchaîne les kilomètres sans même se rendre compte que le vélo peut fatiguer (mais est-il donc en ferro-ciment ou en acier inoxydable ?).

    Gérard R.

    - Séjour à CAMBRILS

    rêve de dépasser Pierre et Jean, mais finit par décréter que ce sera dans une autre vie. Et pourtant c'est un "p'tit gars qui n'en veut"

    Gilbert R.

    - Séjour à CAMBRILS

    venu de sa Côte d'Azur, a épaté tout le monde par son coup de pédale.

    Quant à André P.

    - Séjour à CAMBRILS

    il peine à suivre quand le rythme s'accélère mais il n’oublie pas de prendre des photos, des cyclos de Grésy notamment, ni d’enregistrer les parcours effectués.

    Les accompagnatrices et l’accompagnateur.

    Eliane, Jocelyne, Annick, Marie-Jo, Danielle, les deux sœurs de Jean-Claude B. et son beau-frère ont profité qui des balades à pied, sportives ou non, qui des baignades (mais des cyclos ont aussi piqué une petite tête) dans une mer bonne, légèrement frisquette. Il y avait aussi la ville et ses commerces (proposant de bonnes glaces, n’est-ce pas ?). La piscine de l’hôtel a également fait quelques adeptes.

    - Séjour à CAMBRILS  

     

    L’hôtel et le séjour

    Malgré un petit bémol concernant la salle de restaurant, mal insonorisée et située au sous-sol, les participants ont, semble-t-il, bien apprécié ce séjour (sondage partiel et partial, voir le titre de l’article.) Des appartements spacieux et bien équipés.

    Des vélos bien à l’abri dans un garage.

    - Séjour à CAMBRILS  

    La proximité immédiate de la mer et des commerces.

    - Séjour à CAMBRILS  

     

    Un buffet à volonté pour chaque repas.

    Des danses brésiliennes et une soirée flamenco,

    - Séjour à CAMBRILS  

     

    voilà deux spectacles qui, selon ceux qui y ont assisté , étaient vraiment intéressants, sans compter les deux suppléments exotiques pour les papilles gustatives : une paella cuisinée en « live » à l'apéro,

    - Séjour à CAMBRILS  

    des sardines grillées, lesquelles, aux dires de certain (oui, un seul) sentaient bien le poisson (on n’en attendait pas moins, bien sûr)

    - Séjour à CAMBRILS  

    - Séjour à CAMBRILS

     

    et une dégustation de MOJITOS à la menthe ou à la fraise...

    - Séjour à CAMBRILS  

     

     

    Conclusion

    Belle semaine, en somme. A renouveler, dans une autre région sans doute...

    Un grand merci à Jean-Claude Flenet pour avoir déniché l’adresse et pour s’être chargé, non sans mal, de toute l’organisation.

    NB. Aux personnes dont le prénom a été cité, il n’est pas accordé de droit de réponse… Sans rancune pour les petits coups de patte bien innocents (sans point d’interrogation puisqu’il n’y a pas de droit de réponse...)

    La secrétaire pour le texte.

    André et Jonathan pour les photos.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :