• - B.C.B.G. ( juin 2012 )

    En voilà encore un titre bizarre !

    mais où va-t-il chercher tout ça ?

    B C B G  :   késako ?

    mais enfin, c'est très simple :

    Belledonne  Chartreuse  =  Bonnes  Grimpes,

    n'est ce pas le programme de notre sortie du 27 juin ? celui qui nous a fait lever aux aurores pour nous retrouver une dizaine de cyclos sur un parking à Pontcharra ?  la preuve ,

    - B.C.B.G. 

    tout le monde est prêt ?    on y va

    Mais  si les cyclos sont prêts, ce ne semble pas être le cas de Belledonne qui se blottit encore dans son édredon de nuages, histoire de se protéger encore un peu de la fraîcheur de la nuit.

    - B.C.B.G.

     Et elle a bien raison de rester au frais car la journée s'annonce plus que chaude !

    Nous nous extirpons, tant bien que mal, des travaux destinés à rajeunir les rues de la cité du Chevalier Bayard et attaquons, d'entrée, la montée vers la tour de St Maximin.

    - B.C.B.G. 

    Sans échauffement, cette grimpe n'est pas vraiment la bienvenue et certaines questions fusent déjà du peloton : " ça monte encore longtemps ? "  " mais non - répond une voix- après le prochain virage , ça descend".  bien sûr, cette réponse provoque quelques ricanements, mais The Voice  avait raison !!

    - B.C.B.G.

    Sylvie, sur sa petite Reine, ne daigne même pas jeter un regard à la Tour,

    serions nous dans une partie d'échecs ?  où est le Roi ?

     

     

    - B.C.B.G.

    Non, vous ne rêvez pas, c'est bien André RENAUD qui ferme la marche, il ressemble au berger qui surveille ses brebis, de peur d'en perdre une.  Le panneau indique "centre de loisirs" mais nous n'avons pas pris de tickets pour ce genre de loisirs....Juste au dessus de nous, la montagne de Brâme Farine qui héberge un important centre de culte Thibétain.

    Nous débouchons au dessus d'ALLEVARD par le joli village du MOUTARET et rejoignons le pied du col du Barioz en longeant le lac de St Pierre d'Allevard.

     

    - B.C.B.G.


     

    - B.C.B.G.


    Les premières rampes du col sont pentues ( 9 à 10 % ) mais ensuite la route reprend son tracé "normal" et serpente entre sous bois et prairies.  En face, le massif de Chartreuse est également pris dans une couche de nuages, mais nous le visiterons plus tard.....

     

    - B.C.B.G.

    Le col du Barioz est atteint après 8 km , un bon début pour cette journée , riche en dénivelés.

    Dédé le grimpeur est arrivé au col sans même mouiller le maillot, c'est pas juste !!

     

    - B.C.B.G.

    et tout le groupe arrive ensuite, le coeur léger et le bagage mince ...

     

    - B.C.B.G.

    - B.C.B.G.

     

    - B.C.B.G.

     

    - B.C.B.G.

    - B.C.B.G.

    une barre et ça repart ...

    Descente rapide vers THEYS ( où ne nous arrêterons même pas pour en boire une tasse....) , suivie d'une attaque sévère du col des Ayes où nous reprenons plus de 400 mètres d'altitude en moins de 5 km, ça calme un peu.

    mais vous remarquerez une chose bizarre, un cyclo monte et l'autre descend, cherchez l'erreur !!

     

    - B.C.B.G.

    non , pas d'erreur, c'est  Dédé  le  berger...

     

    - B.C.B.G.

      mais  regardez moi ce ciel bleu,  quel régal !

     

    - B.C.B.G.

    Dent de Crolles ( à droite ) et  Chamechaude, vous les aviez reconnues bien sûr !!

    - B.C.B.G.

    Au passage du col des AYES, Dédé se retient pour ne pas faire un , rapide, aller-retour vers les 7 Laux...   quant aux autres.....ils  ne pensent qu'à boire  !!

    - B.C.B.G.

     

    Au col des Mouilles,  une sympathique taverne accueille les touristes de passage mais nous n'avions pas réservé et personne ne s'est arrêté...dommage !!

    - B.C.B.G.

    - B.C.B.G.

     

    - B.C.B.G.

     

    Le col des Mouilles marque, selon le parcours, la dernière difficulté du balcon de Belledonne avant de plonger sur Domène. Mais c'est toujours pareil : la carte et le terrain ne sont pas forcément d'accord !  et c'est par une route sinueuse et bosselée que nous nous dirigeons vers  St Jean le Vieux.

    - B.C.B.G.

     

    - B.C.B.G.

      Non, pas à gauche !!  le panneau  interdit l'accès   aux  "poids lourds"....

    Après quelques km et une bonne descente, nous arrivons ( enfin diront certains estomacs )  à DOMENE où nous décidons de faire la halte casse-croûte; mais pour cela il faut déjà trouver un commerce ouvert et qui vend des sandwichs ...C'est dans une banale boulangerie que nous trouverons de quoi nous restaurer et l' un de nous y est même retourné pour du rab.  et oui, le vélo ça creuse !!

    Nous profitons des bancs et de l'ombre des platanes de la place de l'église pour engloutir nos rations de survie.

     

    - B.C.B.G.


     

    - B.C.B.G.

      Je ne sais plus à qui est le buste sur la fontaine de la place mais ce que je sais c'est que l'eau qui en sort a bien rempli les bidons de quelques uns ( sauf moi ...)

    Pas de pause café et en route vers la Chartreuse qui semble nous attendre de pied ferme.

    La chaleur est au maximum et lorsque nous arrivons au pied de la montée vers le plateau des Petites Roches, la question se pose de savoir si nous suivons le parcours prévu ou si nous "coupons" par la vallée du Grésivaudan ?

    Mais QUI a eu l'idée de mettre cette grimpe à l'ordre du jour.... ?  

    En tous cas, il faut se décider :   monter  ou  ne pas  monter  ?  that's the question.

    Raymond est venu, presque, spécialement pour faire cette montée et il est très motivé. Pour ne pas le décevoir, 3 autres courageux se décident à l'accompagner. Les autres , plus sagement, optent pour la vallée.

    Faisant partie des 3 "courageux" , me voici parti pour une grimpe qui va laisser des traces et user les organismes ( le mien surtout ) .  De St Nazaire les Eymes à St Pancrace, il y a 8 km de montée et environ 700 mètres de dénivelé soit une bonne moyenne de 8 / 9 % , sans aucun moment de répit.

    ça monte,  monte, monte....tellement que Michel déclare forfait et rebrousse chemin à mi-pente.

     

    - B.C.B.G.

     

    - B.C.B.G.

    les derniers tours de roues .....

    Je m'étais arrêté à l'ombre pour reprendre mon souffle et pendant ce temps Dédé le grimpeur caracolait devant, suivi de Raymond qui gérait très bien son effort.

    Michel, très lucidement, décide de rebrousser chemin pour rejoindre la vallée et je repars à l'assaut de cette pente qui n'en finit plus.

    Je m'étais fixé un point de repère, les tunnels, qui marquent presque la fin de la grimpe et en les voyant, je poussai un ouf de soulagement !

     

    - B.C.B.G.

    Le thermomètre ayant largement dépassé les 30 degrés, la fraîcheur des tunnels me fit un bien immense, je suppose qu'il en fût de même pour les autres. Encore un peu de dénivelé puis la route se fait plus cool pour arriver à St Pancrace.  Une seule idée me hante :  boire !! car les bidons sont à sec et je ne rêve que d'une chose , un bistrot 

    Le premier qui me tend les bras dispose de quelques chaises en terrasse et sur l'une d'elles, Raymond est déjà installé.  Je m'arrête et me précipite commander de quoi boire, ah que c'est bon !!!!

    Pendant ce temps, Dédé , arrivé bien longtemps avant nous, tourne en rond dans St Pancrace en se demandant si nous allons, enfin, arriver.  Grrrrr !!!

    Bon, c'est pas qu'on s'ennuie mais le col de Marcieu nous attend et il faut repartir.  Nous retrouvons Dédé Renaud et entamons la dernière grimpe du parcours.  C'est à ce moment que la défaillance est arrivée et que je dus mettre pied à terre pour calmer une grosse douleur musculaire. Sans doute le résultat de la déshydratation et des efforts de la montée.  Mes deux compagnons me soutiendront moralement et c'est sur une jambe que je finirai la montée au col .

     

    - B.C.B.G.

      ouf !  ça fait du bien quand ça s'arrête

    La route est magnifique et la descente vers Barraux est vertigineuse, il aurait vraiment été dommage de ne pas monter .

    Nous arrivons à Pontcharra et retrouvons nos compagnons de route, tranquillement assis à l'ombre et bien désaltérés.  Ah il n'y a pas de justice !!

    Encore une belle rando même si celle-ci a laissé quelques traces qu'il faudra soigner par un peu de repos, mais quand on aime....et le spectacle valait bien quelques efforts.

     

    - B.C.B.G.


    @ndré, juillet 2012



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Massonnat
    Lundi 9 Juillet 2012 à 08:07

    je  pense que tu devrais t'engager pour faire des commentaires dans le tour de france c'est vraiment super merçi pour ses bons moments de lecture  Michel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :